voteQuand la CFDT gagne des élections

Nous n'avons de cesse de travailler sur le terrain pour apporter de nouveaux droits aux agents des collectivités et administrations. Cet engagement de chaque instant paye et est reconnue. Cela a encore été le cas lors des dernières élections qui ce sont tenues dans le Loiret: à l'ARS (agence régionale de santé) et dans le Malsherbois (commune nouvelle de Malsherbes).

A l'ARS, la CFDT obtient 3 sièges sur les 4 à pourvoir au CA avec 52,5% des voix. La seconde place revenant à l'UNSA, tandis que FO se trouve disparaitre.

A Malesherbes, la majorité c'est jouée à 3 voix. Pourtant nous étions sur un territoire où nous sommes moyennement implanté, mais le travail de terrain des équipes CFDT a permis d'obtenir 2 sièges sur les 5 du CT, devant les autres syndicats.

Bravo à ces équipes qui vont continuer à oeuvrer dans le cadre de leur mandat pour porter les revendications des agents qu'ils représentent. La CFDT est un syndicat d'adhérent qui est utile aux agents et à la société.

 La CFDT est utile et fait progresser les droits des agents (article d'Olivier Mourot - Fédération Interco)

Prenons un exemple concret avec la prochaine transposition des congés pour PMA (procréation médicalement assistée) dans la fonction publique grâce à la chaîne des militants CFDT.

En marge de la séance plénière du CCFP (Conseil commun de la fonction publique) du 23 mai 2016, la ministre de la Fonction publique, Annick Girardin, s’est engagée auprès des organisations syndicales à étendre aux fonctionnaires l’au-torisation d’absence pour PMA (procréation médicalement assistée). Les modalités de cette mesure devraient être précisées prochainement par circulaire.
La ministre répondait ainsi à une demande formulée directement par Brigitte Jumel, secrétaire générale de l’UFFA qui lui avait adressé le 11 mai une lettre par laquelle elle lui demandait « de prendre toutes les mesures nécessaires pour que les fonctionnaires et les agents contractuels de la fonction publique concernés par une assistance médicale à la procréation puissent bénéficier
pleinement du droit créé par la loi [de modernisation du système de santé] du 26 janvier 2016 ».

Ce que l’histoire ne dit pas, c’est la genèse de cette démarche : la voici.

Au départ, il y a la loi du 26 janvier dite « de modernisation de notre système de santé » qui, dans son article 87, accorde le droit de s’absenter aux femmes engagées dans le lourd protocole médical de la PMA.
Il y a ensuite une femme, agent du département du Loiret qui demande à sa DRH de pouvoir bénéficier de cette disposition, laquelle lui répond qu’hélas, la loi ne concerne que les salariés du privé ; ce que lui confirment les services médicaux et sociaux qu’elle contacte également.

Elle s’adresse alors à sa section CFDT dont le secrétaire, Frédéric Baudet, découvre cet angle mort de la loi et en réfère au syndicat Interco 45 dont la Secrétaire générale, Catherine Lachiver alerte à son tour Christine Marchetti à la fédération. Ce sera notre Secrétaire générale, Claire Le Calonnec qui transmettra (le bébé - oui, fallait la faire ) à la CE de l’UFFA avec le résultat que l’on connaît désormais.
Du problème de l’agent à la décision de la ministre, il se sera écoulé juste 2 mois.

Je ne sais pas pourquoi je ne peux m’empêcher de noter qu’au départ il y a un « lanceur d’alerte » masculin et une chaine militante féminine de bout en bout jusqu’à la ministre…

Ah, oui, on notera aussi que de bout en bout, c’est la CFDT.

Restons mobilisé quoi qu'il arrive.


Tout cela pour rappeler, si cela était nécessaire, que la CFDT est un acteur incontournable du dialogue social et de l'évolution des droits des agents, que ce soit très localement, ou nationalement, et en faisant un lien systématique entre "la vraie vie" et le niveau national pour que tous les agents soient bénéficiaires des avancées obtenues.

Vous pouvez compter sur la CFDT pour vous défendre, pour vous représenter, pour revendiquer, pour porter au plus haut les demandes légitimes de chacun. Merci de la confiance que vous nous accordez. 

Si ce n'est pas encore le cas, rejoignez nous, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues et nous sommes toujours plus forts à plusieurs que tout seul.

En novembre prochain aura lieu une élection qui va concerner toutes et tous les ASMAT (assistant(e)s maternel(le)s) et ASFAM (assistant(e)s familliaux/familliales) du département. Il va s'agir d'élire vos représentant à la CCPD (commission consultative paritaire départementale) qui a en charge de donner des avis sur les agréments des professionnels de l'enfance que sont les ASMAT et ASFAM. Nous vous en reparlerons très bientôt.

j adhere