La CFDT mobilise pour le social et la santé.

« Pour la CFDT il est temps d’inverser le discours du coût du social et de la santé. L’inverser au sens de la richesse produite : financer le social et la santé c’est investir dans les hommes et les femmes qui produisent le soin, l’accompagnement des personnes en précarité, l’insertion et l’aide aux plus démunis.»

C’est en ces termes que la CFDT a interpellé le Premier Ministre dans son courrier du 20 août dernier.

Pour les Fédérations Interco, Santé-sociaux et SGEN, il est plus que temps que les pouvoirs publics se préoccupent des moyens octroyés aux services en charge de ces deux missions. Tant dans la santé que pour le social, l’« effet ciseaux » met à mal la réalisation des politiques visant à répondre aux nécessités liées, notamment, à la prévention chez les jeunes , au vieillissement de la population et à la profonde et longue crise sociale et économique que nous subissons.

Il est indéniable que le nombre de bénéficiaires des politiques sociales (RSA, CMU, logement, handicap, vieillesse,…) suit une courbe ascendante. Il est tout aussi indéniable que les moyens indispensables pour leurs mises en œuvre n’ont pas suivis le même chemin !

Traiter la santé comme un budget, lrationaliser, faire plus avec moins procède d’une logique de court terme dont toute la société paiera très cher les conséquences plus tard.

Aujourd’hui il en va de l’avenir du contrat social : notre solidarité ne peut se réduire à des actions réparatrices. L’intervention de professionnels formés et reconnus est indispensable. Elle seule permet de recoudre le tissu social qui se déchire, de mettre en œuvre une politique de prévention et de promotion de la santé mais aussi de dispenser le soin reconstructeur.

OUI le travail social et les actions de santé sont des investissements pour demain !

Pour permettre aux citoyens « accidentés de la vie » de repartir vers une « reconstruction », la collectivité doit donner aux équipements et services les moyens d’accomplir leurs missions d’intérêt général.

Mobilisée, depuis le début de l’été pour le revendiquer, la CFDT organise le 22 septembre une journée nationale, pour interpeller les responsables politiques sur cette question.

Un rassemblement est prévu, à Paris, aux Invalides à 12 heures. Si vous souhaitez vous y rendre, faites le nous savoir pour que l'on puisse faire un bus.

Le social et la santé sont une richesse, les moyens humains nécessaires à leur mise en œuvre doivent y être investis

travail socialLa Fédération Interco (de même les Santé Sociaux ) a décidé de ne pas s’associer à l’appel de certains syndicats le 25 juin prochain .

Une nouvelle fois nous constatons que l’ont mélange les sujets et l’on associe la politique économique , des projets de loi, le pacte de responsabilité … et les revendications des professionnels du travail social!

Nous ne partageons pas cette manière de faire du syndicalisme.

Même si l’on peut déplorer l’enlisement des États Généraux (sur le forme et sur le fond ) nous pensons que le moment n’est pas venu de mobiliser durant la phase d’étude et de concertation .

Lors de ces entretiens nous avons déroulé nos arguments, nous pensons avoir été entendu sur certains sujets (manque de reconnaissance des professionnels , maintient des diplômes , tronc commun de formation …)

Nous avons décidé de laisser la phase de concertation se dérouler et attendre les propositions de cette mission et les suites qui en seront données, avant d’appeler - si nécessaire - à la mobilisation des professionnels du travail social, sur leurs revendications .

interco congrès

Déjà un peu plus de 4 ans se sont passés depuis le dernier congrès de notre syndicat départemental. De l'eau a coulé sous les ponts et beaucoup d'évènements ont eu lieu, des plus anodins aux plus importants.

19 sections étaient présentes pour débattre des actions menées, mais aussi, et surtout des objectifs à atteindre sur le prochain mandat.

Ce fut aussi un congrès charnière avec le départ à la retraite de membres importants d'Interco, mais aussi avec des évolutions dans l'organisation des collectivités territoriales: les mutualisations, les communautés urbaines, la réforme territoriale ...

Les échanges ont été emprunts de convictions et chacun a eu à coeur de défendre ses positions sur le ou les sujets qui le touchent, et c'est l'ensemble de ces débats et de ces votes qui a fixé le rapport de résolution du Congrès qui sera notre feuille de route pour les 4 ans à venir. Nous transmettrons la version définitive dans les jours qui viennent.

Le bureau départemental a aussi été renouvelé et devra trouver un mode de fonctionnement avec des "anciens" et des "nouveaux", mais c'est aussi cela l'intérêt du collectif, c'est porter toutes les voix et aider chacun à s'émanciper et acquérir les connaissances et arriver à faire qu'ensemble nous soyons plus fort.

Ont été élus: 

bureau

Secrétaire Départementale: Catherine Lachiver (Mairie de la La Chapelle saint mesmin)

- Secrétaire adjoint: Frédéric Baudet (Conseil Départemental)

- Trésorier: Bruno Saghaar (Ville d'Orléans)

- Trésorier Adjoint: Pascal Mallet (Ville d'Olivet)

- Membres: Eric Blanchet et Karen Osborne  (ville d'Orléans), Isabelle Herbin et Cécile Thiberge (Ville de Saint jean de la Ruelle), Jean Hiebel (Préfecture), Sylvie Legrand (Conseil Départemental), Vincent Vedere (Agglo d'Orléans)

Les orientations sont fixées pour les 4 ans à venir. A  nous tous maintenant de les faire vivre et de faire en sorte qu'elles débouchent concrètement.

Le bureau partira en formation spécifique, dite de constitution du collectif, afin de créer un groupe et de préparer le plan de travail nécessaire à la structuration des tâches à réaliser. Nous devrons lever les interrogations qui ont été posées lors du congrès sur l'évolution de la structuration du syndicat du fait de l'augmentation du nombre d'adhérents.

Nous aurons aussi en cours de mandat à appréhender et à nous adapter à toutes les évolutions des collectivités territoriales (que ce soit les agglos, regroupement de communes, régionalisation, etc ...) afin de garder notre pertinence et notre légitimité à porter les préoccupations de tous les agents territoriaux.

Nous avons eu la chance d'avoir des interventions supplémentaires en cours de congrès: Jean-Claude Lenay - secrétaire fédéral - et Gilles Lory - secrétaire URI centre.

Outre les interventions sur les sujets généraux en lien avec les actualités ou avec nos champs professionnels, Jean-Claude et Gilles se sont tout deux prêtés au jeu des questions/réponses avec clarté, transparence et honnêteté, de sorte qu'aucune question n'est restée sans réponse.  

Nous voilà donc repartis pour 4 ans, et c'est tous ensemble que nous allons avancer pour porter haut nos revendications et les valeurs de la CFDT.

lenaylory

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Jean-Claude LENAY                           Gilles LORY

Secrétaire Fédéral INTERCO               Secrétaire URI Centre

pouvoir d'achatEn 2014, une partie des grilles de catégorie C et de de catégorie B ont été revalorisée (très légèrement) et au 1er janvier 2015, la deuxième partie de la mesure s'applique.

Nous vous proposons de télécharger EN CLIQUANT ICI les grilles C et B reprenant les nouveaux indices.

Bien évidemment, ce saupoudrage ne permet par une augmentation du pouvoir, ni ne permet de compenser le gel du point d'indice depuis juillet 2010 (déjà ...). Les négociations nationales sur les carrières et les rémunérations avancent lentement et pour le moment, il est très difficile de savoir à quoi nous allons aboutir.

Quel est l'effet du gel ?

Un indice qui n'augmente pas, c'est une rémunération qui stagne. Et pourtant, c'est équivalent à une baisse de salaire qui avance masquée... La mécanique de l'économie est ainsi faite : les prix augmentent régulièrement. C'est l'inflation. Les revalorisations du point d'indice (ou celle des allocations, des salaires du privé, etc.) accompagnent théoriquement cette hausse globale des prix. En clair, si les prix augmentent alors que les salaires stagnent, comme c'est le cas des fonctionnaires, en pratique, c'est une  perte de pouvoir d'achat.

Avec une inflation faible telle qu'en ce moment, l'impact financier est limité sur les fonctionnaires, tout comme l'est l'effet bénéfique pour les finances publiques. Néanmoins, l'Insee vient d'annoncer que les salaires nets moyens en euros constants avaient déjà diminué entre 2011 et 2012. ( reférence : Lemonde.fr )

point d'indice

( reférence : Lemonde.fr - CLIQUEZ ICI POUR AVOIR L'ARTICLE ET L'IMAGE INTERACTIVE)

 

Pour en ajouter une couche ?

La réforme de 2013 prévoit que les cotisation retraites des fonctionnaires soit augmentée de 0,08 point pour 2015. Cela s'ajoute au 0,27 point prévue  par la réforme de 2010. Nous arriveront donc à une augmentation de nos cotisations retraites de 0,35 point en 2015, soit, avec le gel du point d'indice, une accentuation de la baisse du pouvoir d'achat global.

 

Le site de "la gazette des communes" tient à jour un dossier avec une application interactive sur l'évolution des salaires dans la fonction publique que vous pouvez retrouver en CLIQUANT ICI.


 

yes

C'est avec une immense satisfaction que je vous annonce que la CFDT garde sa première place dans le Loiret dans la Fonction publique territoriale.


Nous avons obtenu en cumulant tous les Comités Techniques, avec 53% de participation, 29,63% des voix

Il y avait 10 syndicats en présence et nous sommes en tête!


Nous sommes encore devant la CGT qui avec 23,48% ne perd pas autant que les résultats du CDG 45 le laissaient croire. Elle perd néanmoins de 4 à 6 points


FO n'est qu'à 16,21% et sont loin de nous ravir la 1ère place comme ils le croyaient. Fo monte de 2 à 3 points.


En 4ème position, vient la FA/FPT avec un  13,59% quand même!

La CFE/CGC doit son tout petit score de 3,84% à sa nouvelle implantation au Conseil général.
Le SA/FPT avec son 0,912% ne représente pas grand chose, de même pour la CFTCqui est à 1,45%.


Pour les Commissions Administratives Paritaires dans tout le département dans la FPT, la CFDT est arrivée en tête avec 28,89% et une participation de 52% et cerise sur le gâteau nous sommes en tête dans les 3 catégories, A, B et C !

En ce qui concerne la Préfecture, avec une participation exemplaire, la CFDT est majoritaire partout dans le Loiret et ces voix ont certainement participé à sauver le poste au Comité Technique ministériel.

Donc, nous avons gagné ces élections et il est certain que cette belle victoire est le fruit du formidable travail de chacun d'entre les militantes et militants des sections dans les administrations du Loiret.
Je  remercie aussi vivement tous les personnels qui ont voté pour la CFDT.

Nous resterons à vos côtés pour vous soutenir et vous défendre, confortés par la confiance que vous nous avez accordée à nouveau ce 4 décembre 2014.


Catherine LACHIVER - Secrétaire Interco 45

merci

votezINTERCO ouvre sa page facebook et vous tient informé en temps réel de toutes les évolutions de l'actualité. 

N'hésitez pas à la suivre, à y participer, à vous y exprimer. Donnez de la voix avec la CFDT.
Chercher CFDT Interco Loiret dans Facebook ou cliquez sur ce lien: 

CFDT Interco Loiret

 

Vous pouvez aussi suivre la page CFDT Conseil Général du Loiret CFDT Centre Fonctions Publiques ou encore la fédération Interco sur la page Fédération Interco.

N'oubliez pas non plus la page de la Confédération CFDT, ainsi que son site internet www.CFDT.fr

Pour rester informé, inscrivez vous à la newsletter de la CFDT via facebook en CLIQUANT ICI, ou directement sur le site CFDT.FR

Retrouverez régulièrement des billets du secrétaire général sur son blog. Ces réflexions se nourrissent de l’analyse de la CFDT, mais aussi des discussions avec les adhérents, militants, salariés et agents rencontrés chaque semaine.

Autant de moyens de rester informé de ce qu'il se passe, cet ensemble venant en plus des représentants sur le terrain et des sections.