adhérerInterco met à votre disposition

  • une militante permanente qui peut se déplacer dans les petites communes pour vous assister ou négocier. Vous pouvez la contacter pour tout renseignement sur votre carrière ou sur vos droits. Contact : 02 38 22 38 56
  • un réseau d'élus dans les instances paritaires locales (et nationales pour l’Etat) et, pour les petites communes, au Centre de gestion du Loiret. Les élus CFDT examinent en Commission administrative paritaire (CAP) les déroulements de carrières : avancements, mutations, refus de titularisation, sanctions disciplinaires, détachements… Vous pouvez aussi contacter les élus CFDT à la CAP pour une révision de notation, un refus de travail à temps partiel. En Comité technique paritaire (CTP), les élus se prononcent sur les questions et projets de textes qui concernent l'organisation et le fonctionnement des services, les conditions de travail, les règlements internes, la formation, et l’hygiène et la sécurité si un Comité d’hygiène et de sécurité (CHS) n’a pas été mis en place;
  • une information régulière sur la vie de la CFDT. Vous recevrez à domicile " CFDT Magazine ", mensuel du social sous toutes ses formes ; il traite des problèmes de la vie au travail des secteurs public et privé, en France et à l'étranger. Il aborde aussi les problèmes pratiques de vie quotidienne.
    " Le journal Interco ", trimestriel édité par la fédération Interco traite des problèmes professionnels des agents territoriaux, de ceux des ministères de l'Intérieur et de la Justice ;
  • des formations à la négociation, prise de parole, juridique, histoire et valeurs de la CFDT … Elles rassemblent des salariés des secteurs privé et public et sont riches en échanges d'expériences ;
  • une caisse de grève qui verse aux grévistes une indemnité de 18 euros par jour à partir du troisième jour de grève ; la CFDT est la seule organisation syndicale française à avoir mis en place ce dispositif ;
  • la Caisse nationale d'action syndicale (CNAS), après étude du dossier, assure son soutien aux adhérents qui ont au moins six mois de cotisation pour les recours et actions juridiques qu'ils engagent avec leur syndicat afin de faire valoir leurs droits ;
  • vous bénéficiez d'une réduction d'impôts de 66 % de vos cotisations syndicales annuelles. Une attestation à joindre à votre déclaration de revenus vous sera remise par la CFDT chaque année. Si vous n'êtes pas imposable, un crédit d'impôt (un chèque) vous sera accordé d'un montant égal à 66 % de vos cotisations annuelles.

Téléchargez votre bulletin d'adhésion en cliquant ici.