Rejoignez nous sur facebook

 

Une section est consacrée aux mutualisations, transferts de compétences entre les villes de l'Agglo et l'Agglo (à droite : Villes Agglo) cliquer ici pour y accéder.

HMI = heures mensuelles d'information syndicale. Chaque agent peut déposer 1 heure d'information syndicale par mois, cumulable sur 3 mois maximum.

Nous pouvons, si la demande émerge de plusieurs agents, organiser des réunions HMI dans votre service où dans un lieu proche. A cette occasion, vous pouvez nous poser des questions, nous faire des remarques, des propositions que nous relayerons dans les instances : CAP, CT, CHS.

N'hésitez pas à nous contacter, cela ne vous engage à rien.

Ce compte rendu est mis en ligne le 29 janvier 2016, pour y accéder, cliquer ici

Les mutualisations ?

un Everest à franchir !

  • Diminuer les postes (-75 en 2016) par non remplacement des départs à la retraite et des contractuels tout en souhaitant accélérer les projets ;
  • Augmenter la charge de travail en affirmant maintenir un même niveau de service public et en ignorant la qualité du travail ;
  • Gérer dans la discrétion les troubles “psycho-sociaux” des salariés et le malaise des  cadres en sous estimant leur impact ;
  • Amuser les syndicats avec des réunions d’information technocratiques en refusant toute négociation centralisée, dégradant l’esprit communautaire au profit du seul intérêt local ;
  • Organiser, désorganiser, réorganiser = ordre, contrordre, désordre. Aucune simplification !

 La CFDT demande un alignement “par le haut” des droits sociaux et le maintien de l’emploi dans nos services publics locaux

Le Comité de Pilotage de la "Qualité de la Vie au Travail" a été réuni le 29 janvier 2016 sous la présidence de Madame DESCHAMPS, Conseillère Municipale Déléguée.

Non, nous n'avons pas discuté et rediscuté des éventuels indicateurs de RPS (risques psycho-sociaux). L'objectif de cette réunion était de cadrer une démarche pour l'inscrire dans un parcours durable.

Tout d'abord, vos représentants ont été très satisfaits de la décision de faire une enquête anonyme auprès de TOUS les agents de la Ville et de l'Agglo. La construction de l'enquête est prévue le 10 mars 2016 avec la participation des syndicats. L'analyse de l'enquête se fera d'avril à juin pour être terminée avant les vacances d'été. Il reste à définir les modalités pour que les difficultés soient repérées par service ou direction, tout en garantissant l'anonymat.

La CFDT a proposé de reprendre une enquête de Michel GOLLAC, souvent utilisée. Sa méthode d'analyse est expliquée et détaillée dans un guide. Plusieurs enquêtes de ce type existent. Il est prévu de choisir parmi les 3 principales enquêtes et éventuellement de l'adapter lors d'une réunion en mars.

Nous avions demandé une communication plus large sur la cellule de veille : médecin, assistante sociale et ingénieur hygiène sécurité. Un affichage est en cours.

D'autre part, nous avons d'autres propositions :

  • Inclure les RPS (ou "la qualité de la vie au travail" pour les personnes qui pensent que changer les mots changent les choses…) dans un travail de fond incluant âges-génération et reclassement professionnel.
  • Clarifier rapidement les rôles et responsabilités de chacun
  • Faire participer les agents aux actions de changement qui affectent leur travail
  • Faciliter les échanges et le dialogue social entre tous les acteurs et créer des lieux d'expression pour les agents
  • Valoriser un devoir de critique

Mais nous nous réjouissons car faire un diagnostic de la situation est déjà un premier pas et permettra au minimum à chaque agent de pouvoir s'exprimer.

 

Moins 75 postes en 2016 pour les fonctions support !             

 « Soupe à la grimace »  lors d’une réunion des syndicats avec les élus municipaux, le 10 décembre 2015 : Monsieur Carré, Maire d’Orléans, Monsieur Lemaignen, Président de l’Agglo, Madame Sauvegrain, Maire adjointe au personnel accompagnés des Messieurs Choutet, DGA et Monsieur Langlet, DG.

Jugez-en vous-même : il s’agit de trouver en 2016 une économie de 1,5 million d’euros sur la masse salariale par rapport au budget 2015.

Lire la suite : 75 postes en moins et vaches maigres pour le régime indemnitaire.