participerLes valeurs de la CFDT pour les débutants et les autres aussi…

Respect des droits de l'homme et défense des libertés, démocratie, solidarité, émancipation fondent notre engagement, donnent du sens à notre action et rassemblent les adhérents dans un même sentiment d'appartenance.
    
Dans le respect de ses valeurs, le syndicalisme CFDT s'appuie sur des adhérents nombreux, organisés, permettant de constituer un rapport de force permanent et durable pour faire aboutir nos revendications. Des adhérents nombreux procurent une richesse humaine  et assure une large représentation de la diversité des salariés.
    
Sans remettre en cause le choix de la représentation pour l'efficacité  de notre fonctionnement, le syndicat CFDT Interco 45 affirme la nécessité d'une démarche participative. Cela  implique des allers-retours réguliers entre adhérents et instances décisionnelles du niveau local au niveau national. Ainsi la consultation des syndicats est indispensable avant toute décision nationale importante. La démarche participative  passe aussi par l'amélioration de la prise en compte des différentes sensibilités des adhérents et leur libre expression.

La CFDT privilégie la négociation

La CFDT ne cherche pas à s’attirer la sympathie au patronat ou au gouvernement ! La CFDT sait que le sens du travail d'une organisation syndicale est d'œuvrer avant tout pour améliorer la situation individuelle et collective des salariés. Nous ne pouvons subordonner ces améliorations à un changement de gouvernement, de patron, ni attendre l'avènement d'un " grand soir " !

Pour négocier, il faut être fort : par le nombre des adhérents, par l'influence mesurée lors des élections professionnelles, la qualité et la pertinence de nos propositions !

Il faut aussi avoir la volonté de construire un compromis avec nos interlocuteurs. Lorsque ces derniers n'y sont pas disposés, alors la grève trouve toute sa justification.

La CFDT cherche à concilier intérêt particulier et intérêt général

Promouvoir les intérêts d'un groupe particulier de salariés sans se préoccuper des effets induits sur les autres salariés et sur la société est le propre du syndicalisme dit " corporatif " ou " catégoriel ". La marque du syndicalisme confédéré de la CFDT est de chercher à toujours concilier intérêt catégoriel et intérêt général.
Ainsi, du syndicalisme de métiers de 1919, lui-même hérité des corporations du Moyen-âge, nous sommes passés au syndicalisme d'entreprise pour éviter la division face à un même patron (Comité d'entreprise en 1946, section syndicale d'entreprise en 1968). La construction syndicale s'est poursuivie  en inventant le fédéralisme d'industrie, pour ne pas laisser aux seuls patrons l'exclusivité de la connaissance des enjeux industriels et économiques.
Les grandes fédérations - qui sont les unions des syndicats d'une même branche professionnelle ou d'un même secteur d'activité - partagent leurs idées, leurs problèmes, leurs revendications au sein d'une instance commune qui les réunit toutes : la confédération CFDT.

La CFDT est réformiste

Pourquoi faudrait-il toujours attendre pour changer ce qui ne va pas, ce qui est coûteux, ce qui pourrait être mieux fait avec moins pour investir ailleurs ?
Le travail d'un syndicat, c'est d'obtenir des résultats concrets pour les salariés qu'il organise. La négociation permet des concessions réciproques pour que le salarié et l'entreprise y gagnent.

La CFDT est viscéralement indépendante

La CFDT, à travers son histoire, a choisi de ne pas subordonner son action à celle des églises, des partis politiques, des gouvernements. La CFDT en est venue à ne plus donner de consigne de vote, sauf situation exceptionnelle (Exemple de l'appel au vote anti-Le Pen en 2002). Et pour que les choses soient claires, il n'est pas possible à la CFDT de cumuler un mandat syndical et politique de même niveau. Rien n'est interdit, mais il faut choisir.

La CFDT a choisi un syndicalisme d'adhérents

La priorité de la fédération Interco et de ses syndicats est de rassembler le plus grand nombre de salariés ; la légitimité du syndicalisme dépend de la participation des salariés à son action, des salariés qui donnent leur opinion, qui s'investissent et qui sont consultés. Des adhérents nombreux et divers sont essentiels pour le débat, la confrontation. Plus il y a d'adhérents avec des réalités différentes, plus il y a de débats, de démocratie, de prise en compte de l'ensemble du salariat.

La CFDT est résolument européenne

Créée en 1919 (sous le sigle CFTC) à la sortie de la Première Guerre Mondiale, engagée dans la résistance, pour la paix au sein du mouvement ouvrier et du syndicalisme international, la CFDT est résolument pro-européenne. La construction européenne est d'abord pour la CFDT un enjeu de construction et de consolidation d'un espace de paix et de démocratie sociale avant d'être celui d'un marché. Mais l'Europe doit aussi  se constituer en une entité puissante pour réguler une économie mondialisée.

Et bien entendu, en face de stratégies économiques et politiques européennes, la CFDT entend bien participer au renforcement d'un syndicalisme européen qui transcende les corporatismes des nations et la puissance des grands groupes. C'est le sens de son engagement dans la Confédération Européenne des Syndicats (CES) dont elle est membre fondateur.

La CFDT souhaite agir pour un développement durable

Nous devons préserver et améliorer l'environnement pour les générations futures. Cela oblige à repenser nos modes de production, de croissance économique et de consommation, et plus largement nos modes de vie.
Lors de son congrès 2010, le syndicat Interco a décidé d’inciter ses sections syndicales à agir sur :
?la réduction des consommations de papier, d'eau, de carburants, des déchets et leur recyclage ;
?la mise en place d'un plan de déplacement des agents ;
?des achats éco-responsables, l'insertion de clauses sociales et environnementales dans les marchés par nos administrations.
Cela vaut aussi pour les achats et les activités que nous gérons dans le cadre de nos comités d'action sociale et dans toutes nos structures syndicales.